C’est arrivé loin de chez vous

Chine : On a retrouvé le soldat Wang !

24 février 2017
chine

Un soldat chinois égaré lors du conflit Sino-Indien vient de recevoir l’autorisation de rentrer chez lui après… 54 années d’exil. Un retour inespéré dans l’Empire du Ciel, pour une histoire incroyablement vraie.

On se souvient du Colonel Chabert, du Retour de Martin Guerre, ou de ce soldat japonais de la 2e guerre mondiale retrouvé trente ans après sur un ilot du Pacifique. L’histoire du Soldat Wang Qi, infortuné sentinelle du Céleste Empire, en possède d’étonnantes résonances.
En 1963, alors âgé de 23 ans, le jeune conscrit se perd à la frontière entre la Chine et l’Inde (à l’issue d’une guerre éclair où Mao avait donné une grosse fessée à Nehru). Affamé, et recueilli par la Croix-Rouge, il fut remis d’office à des militaires indiens vengeurs qui le jetèrent en prison. Libéré au bout de sept ans d’emprisonnement, Monsieur Wang Qi se vit interdire de retourner en Chine, son pays d’origine.

Il se résolut à fonder une nouvelle vie d’exil à Tirodi, un village reculé de l’Inde très-très profonde. Il y épousât même une fille du cru, de laquelle il aura plusieurs enfants. Il vécut alors de longues décennies sans nouvelles de son bien aimé « laojia », le village natal cher au cœur de tous les Chinois. Ainsi, il ne put réentendre la voix de sa mère qu’en 2002 – seulement au téléphone – et ne fut même pas autorisé à la revoir avant que celle-ci ne s’éteigne, quatre ans plus tard. Car ce n’est que cette année qu’il s’est vu délivrer un simple visa pour son pays natal pour lui, et sa smala.
C’est donc à 77 ans que Wang Qi vient de poser les pieds à Pékin… après 54 ans d’absence. Il n’a pas dû reconnaître grand-chose dans la capitale chinoise. A part peut être Mao Tse Toung, figé dans la cire de son mausolée !